Colza, SNCF tire profit des atouts du B100

Depuis avril et pendant trois mois, les quinze trains de la ligne SNCF Paris-Granville roulent au B100, un biocarburant issu du colza français. Pour Françoise Labalette, responsable de l’amont et de l’économie de filière chez Terres Univia, le B100 est une solution rapide et efficace pour répondre à la transition énergétique et diversifier les débouchés des produits oléagineux. Un bon moyen également de soutenir la culture du colza.
Les trains de la ligne Paris-Granville roulent au B100. ©SNCF
Après les flottes captives de camions ou bus, c’est au tour des trains de tester le carburant B100. En 2019, l’interprofession Terres Univia, en collaboration avec la SNCF et l’Institut français du pétrole énergies nouvelles, IFPEN, a piloté et financé une phase d’évaluation technique et environnementale. Sur le banc d’essai, un des principaux moteurs diesel des locomotives a tourné au B100 pour mesurer les impacts liés à son utilisation. Depuis avril et pendant trois mois, SNCF a mis en pratique l’expérience sur sa ligne Paris-Granville en conditions de circulation réelle. Une expérimentation qui s’inscrit dans sa démarche Planeter où…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil