Compostage des boues d’épuration et matières végétales, un décret en consultation

Un décret, mis en consultation publique le 21 janvier, précise les conditions de compostage des boues d’épuration avec d’autres structurants. L’objectif fixé est de diviser par deux la part des déchets verts autorisée d'ici à 2027, pour les concentrer dans la valorisation des biodéchets. 
Selon la loi Antigaspillage du 10 février 2020, les boues et les digestats de boues d’épuration peuvent être compostées en mélange avec des matières végétales, si ces dernières améliorent les qualités agronomiques des boues. Un décret mis en consultation le 21 janvier porte sur la régularisation de l’intégration de ces matières végétales. Ces dernières auraient « vocation à d’abord permettre le traitement par compostage des autres biodéchets…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil