« Confirmer la qualité des productions françaises » François Cholat, président du SNIA

Covid, demande sociétale, impact environnemental… Entre débouchés et matières premières, le secteur de l’alimentation animale a toujours eu l’habitude de s’adapter. Mais comme pour beaucoup d’acteurs agricoles, cette année aura mis à rude épreuve la souplesse et la réactivité des fabricants. A l’occasion de l’assemblée générale du Snia, le Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale, son président François Cholat nous livre son analyse du marché et trace quelques perspectives pour demain.

Référence-agro : Quelle est la stratégie du secteur après cette année difficile ?

François Cholat : Être réactif ! Il est difficile de voir à quatre ans aujourd’hui. Nous avons réussi à passer l’épreuve de la Covid-19 sans arrêter aucune usine. Et, grâce à la prouesse de notre logistique, nos clients ont tous été servis. Nous devrions terminer l’année avec un faible retrait, compris entre -1 % et - 2 %. Pour l’avenir, notre stratégie s’articule autour de la responsabilité sociétale : avec notre démarche Oqualim pour la qualité et la sécurité sanitaire, notre plateforme Duralim pour des approvisionnements 100…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil