Guerre en Ukraine : les conséquences sont déjà palpables pour les marchés céréaliers

Le 9 mars, FranceAgriMer tenait son conseil spécialisé dédié aux céréales. Bien évidemment, le conflit en Ukraine fut au cœur des discussions. Les conséquences sont déjà palpables sur le marché des céréales en France, en Europe et à l’échelle mondiale. De nombreuses questions restent à ce jour sans réponse. Le point avec Marc Zribi et Benoît Piétrement.
« Les cartes du marché mondial des céréales sont rebattues, introduisait Benoît Piétrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, à l’issue de la réunion du 9 mars. Les équilibres sont bouleversés mais nous devons garder la tête froide et prendre du recul pour ne pas prendre de décisions hatives. Le repli sur soi n’est, par exemple, jamais la bonne solution. Les enjeux pour assurer la souveraineté alimentaire de nombreux pays est en jeu. » Marc Zribi, chef de l’unité Grains et sucre de FranceAgriMer cite déjà plusieurs conséquences du conflit en Ukraine et surtout, évoque de nombreuses incertitudes.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil