Congrès mondial de la nature, une petite place pour l’agriculture et ses représentants

C'était le grand rendez-vous « biodiversité » de cette rentrée. Le Congrès mondial pour la nature de l'UICN s'est tenu du 3 au 11 septembre à Marseille. La place de l'agriculture française, dans une palette de thématiques très vaste, y est restée modeste. Différentes parties prenantes des habituels débats agricoles ont toutefois profité de l’événement pour rappeler leurs positions.
UICN; Marseille
Crédit IUCN Ecodeo Margarita Corporan
Quelle était la place de l'agriculture au Congrès mondial de la nature de l'UICN, organisé du 3 au 11 septembre à Marseille ? Temps fort de l'enjeu biodiversité, cet événement dépasse largement le cadre du secteur agricole. « Il était énormément question de biodiversité remarquable, note une professionnelle de l'agroalimentaire. Mais de la biodiversité ordinaire, très peu, encore moins celle de nos campagnes. L'agriculture évoquée était surtout celle de l'hémisphère Sud. » Pauline Lavoisy, chargée de programme biodiversité agricole pour l'ONG Noé, abonde. De retour de Marseille, elle note toutefois : « Si les problématiques et les leviers identifiés ne sont pas…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil