Conseil stratégique, le Grand Est et la Nouvelle Aquitaine analysent la phase de test

Avec la séparation de la vente et du conseil sur les produits phytosanitaires, les chambres d’agriculture devront procurer un conseil stratégique aux agriculteurs. La phase de test s’est finalisée à la fin 2020. L’heure est à l’analyse des résultats. Reportage dans le Grand Est et en Nouvelle Aquitaine.
Carine Tagliamonte, responsable de l’équipe Écophyto à la Chambre d’agriculture Nouvelle Aquitaine, et Nathael Leclech, responsable d'équipe agronomie - systèmes de production durable à la Chambre d’agriculture Grand Est.
Les chambres d’agriculture ont finalisé la phase d’expérimentation du conseil stratégique phytosanitaire, ou CSP, dans le cadre de la séparation du conseil et de la vente des pesticides, effective depuis le 1er janvier 2021.  La méthode a été testée auprès de 1185 agriculteurs dans toute la France.

Le jeu d’acteurs se met en place dans les régions

Dans le Grand Est, 107 exploitations ont participé à l’opération. Les conseillers ont travaillé sur la base d’une phase d’échange préalable puis d’un rendez-vous physique. L’heure est au dépouillement des résultats pour bâtir des outils fiables. « Avec le CSP, nous…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil