Covid-19, hygiéniser les boues de stations d’épuration

Les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture ont saisi en urgence l’Anses sur les risques liés à l’épandage des boues de station d’épuration durant l’épidémie de Coronavirus. Ses conclusions ont été rendues le 2 avril.
Plus de 70 % des boues issues des stations de traitement des eaux usées sont utilisées en agriculture pour apporter aux sols de la matière organique et des éléments fertilisants. Saisie en urgence par les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique pour expertiser les risques éventuels liés à l’épandage de ces boues durant l’épidémie de Covid-19, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Anses, a rendu son avis le 2…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil