Créer un contrat blé premium à la bourse de Chicago, une idée réaliste ?

L’idée a été évoquée par Thierry Blandinières, le patron d’InVivo, lors du congrès de l’AGPB, le 1er juin. L’enjeu : valoriser une qualité de blé niveau RSE avec un premium payé sur la bourse de Chicago. Et ainsi, créer une démarche de différenciation au niveau des commodités qui représentent, pour la France, près de 80 % des volumes à l’export. Référence Agro a demandé à plusieurs acteurs du marché des céréales si cette idée pouvait faire son chemin : les premières réactions sont plutôt dubitatives.
Le 1er juin, Thierry Blandinières, le directeur général d’InVivo était invité au congrès de l’AGPB pour s’exprimer sur l’innovation, la transition agroécologique et le conseil aux agriculteurs. Il a également parlé export et création de valeur. Selon lui, pour valoriser, sur le marché international, les efforts des agriculteurs français en matière de pratiques environnementales, il faut s’engager collectivement. Il a donc émis une idée qu’il souhaiterait voir se concrétiser d’ici à 2030.

Montrer l’exemple

« Pourquoi ne pas se mettre d’accord avec nos amis américains pour valoriser une qualité de blé niveau RSE avec un premium payé sur…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil