Dans ce contexte perturbé, Terrena poursuit mais ajuste sa trajectoire

Avec près de 5 Mds€ de chiffre d’affaires réalisés en 2021, le groupe Terrena se porte bien. Mais les projections pour 2022 se veulent réalistes : la guerre en Ukraine, la grippe aviaire et les suites de la Covid pèseront sur les performances à venir. Pour autant, le projet Terrena 2030, lancé il y a un an, reste d’actualité et dévoile même ses premiers succès. Le point avec le président et le directeur général.
Terrena
Alain Le Floch et Olivier Chaillou, respectivement directeur général et président du groupe Terrena.
Pour la troisième année consécutive, le groupe Terrena présente des résultats en progression, malgré le contexte chahuté de ces derniers mois. « Des bilans dressés au 31 décembre 2021, précise Alain Le Floch, le directeur général, lors d’une conférence de presse le 3 mai, organisée au siège du groupe. Pour 2022, l’impact de la guerre en Ukraine et de la grippe aviaire devraient, à coup sûr, dégrader nos performances. Pour autant, la trajectoire du groupe, inscrite dans le programme Terrena 2030, reste inchangée, même si certains projets seront décalés dans le temps. Sur 2021, les investissements ont été réduits à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil