Dans l’Ouest, des inquiétudes sur le conseil stratégique

Après la mise en place de la séparation de la vente et du conseil sur les produits phytosanitaires chez les coopératives et les négoces, l’heure est à la formalisation du conseil stratégique. Des inquiétudes commencent à se faire sentir car les structures habilitées à prodiguer ce conseil sont encore peu nombreuses. Témoignages de Négoce Ouest et de la Chambre d'agriculture de Bretagne.
conseil
« La mise en place du conseil stratégique est un point de vigilance pour nous : ce sera le dossier majeur de 2022. » Vincent Bernard, délégué régional de Négoce Ouest, ne cache pas ses inquiétudes : « À ce stade, il est complexe d’orienter les agriculteurs vers des structures qui feraient le conseil stratégique, car nous n’y voyons pas clair. » En effet, le conseil stratégique sera obligatoire à raison de deux fois tous les cinq ans. « Les exploitants devront en avoir réalisé un d’ici au 31 décembre 2023, poursuit-il. Certes, les…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil