De l'ester de colza dans les chaudières dès 2019 ?

Du colza dans la chaudière ? C’est une hypothèse que défend Esterifrance, structure représentant les industriels de la filière française du biodiesel. L’idée serait de substituer progressivement le fioul domestique fossile standard par un bioliquide renouvelable, en y incorporant de l’ester méthylique de colza français, à hauteur de 10 % (F10) ou 30 % (F30). Kristell Guizouarn, présidente d’Esterifrance, espère que la loi de finance 2019, actuellement en débat, instaurera des conditions fiscales à même de favoriser ce virage.