De tristes records enregistrés ces derniers jours

Les épisodes de gel des 7 et 8 avril ont battu des records de températures basses dans de nombreuses régions. Sur les réseaux sociaux, les témoignages se multiplient pour alerter de la catastrophe. Vignobles et vergers sont parfois détruits à 100 %. C’est le cas dans l’Aude, dans la Drôme ou dans l’Ardèche. Les grandes cultures ne sont pas épargnées à commencer par la betterave et le colza, notamment dans le sud de Paris.
©FNSEA, ITB et Terres Inovia
Difficile de dresser un premier bilan mais pour beaucoup de producteurs, la situation s’avère catastrophique. Le ministre de l’Agriculture a, le 9 avril, annoncé la mise en place de mesures d’accompagnement, avec notamment l’ouverture du régime des calamités agricoles. Certes, les épisodes de gel printaniers sont fréquents mais rarement, ils ont concerné la quasi-totalité du pays. Les nuits des 7 et 8 avril 2021 resteront dans les mémoires. Autre fait marquant de cette année, l’ampleur des fluctuations des températures d’une semaine à l’autre : jusqu’à 33°C dans certaines zones avec une végétation souvent en avance et donc, à des stades plus…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil