Delphine Guey, Unifa « Notre industrie est la seule à pouvoir assurer l’indépendance de la production agricole »

La Commission européenne vient de proposer de lever les droits de douane pour l’importation d’urée et d’ammoniac. Une décision qui, si elle est attendue par les agriculteurs, pourrait être défavorable aux producteurs d’engrais. Décryptage avec Delphine Guey, présidente de l’Unifa.
Delphine Guey ; Unifa
Référence agro : Que pensez-vous de la décision de la commission européenne de lever les droits de douane sur l’urée et l'ammoniac ? Delphine Guey : La situation est complexe, et l’Unifa comprend la décision de la Commission européenne, qui répond aux demandes des agriculteurs. Mais une telle décision pourrait rendre la concurrence plus difficile encore pour les industriels français et européens. Cette exonération des droits de douane concerne des pays qui ont accès à des prix du gaz nettement inférieurs. Cela constitue une double peine pour les producteurs européens, dont certains ont dû, à nouveau, réduire…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil