Démarches bas carbone, des prix disparates

Entre filières labellisées ou marché volontaire, les démarches « bas carbone »  fleurissent, avec des rémunérations contrastées. Le point avec Morgane Hénaff, experte transition bas carbone de l’agriculture, des filières et des territoires chez Agrosolutions.
Morgane Hénaff, experte transition bas carbone de l’agriculture, des filières et des territoires chez Agrosolutions
Outre ses émissions, le secteur agricole peut aussi stocker du carbone dans la biomasse et dans les sols . « L’agriculture a la chance de pouvoir être rémunérée pour la mise en place de certaines pratiques bas carbone », explique Morgane Hénaff, experte transition bas carbone de l’agriculture, des filières et des territoires chez Agrosolutions, lors de l’Agroforum organisé par la coopérative Agora le 2 février.

De 20 à 75 €/tCO2.

Pour rémunérer l'agriculteur, plusieurs méthodes se développent avec des tarifs disparates, selon Morgane Hénaff :
  • Des primes filières, comme Oleo ZE, fondées sur le calcul de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil