Des élus demandent d’autoriser le soufre contre le frelon asiatique

Dans un communiqué du 22 août, trois élus, Catherine Grèze, députée européenne du Sud-Ouest, Monique de Marco, vice-présidente de la Région Aquitaine en charge de l’Environnement et de l’adaptation au changement climatique et Marie-Claude Noël, conseillère municipale et communautaire de Bordeaux, indiquent que « l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) vient de reconnaître l’utilité du dioxyde de soufre dans la lutte contre le frelon asiatique ». En réalité, l’avis de l’Anses sur l’intérêt d’utiliser le soufre contre le frelon asiatique est encore en cours, et n’a pas été officialisé. Un travail qui fait suite à une circulaire envoyée en mai aux apiculteurs, stipulant que la solution était interdite et n’avait jamais été formellement autorisée malgré son utilisation sur le terrain. Les élus demandent donc au ministère de l’Ecologie d’autoriser l’utilisation du dioxyde de soufre par les apiculteurs sur le frelon asiatique, afin d’éviter la propagation du nuisible. Une demande relayée par l’Unaf, l’Union nationale des apiculteurs de France. « Nous attendons que ce produit soit autorisé pour détruire les nids de frelons asiatiques, confirme Oliver Belval, président de l’Unaf. C’est moins nocif vis-à-vis de l’environnement. »

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *