Des expérimentations pour définir les contours de l’agrivoltaïsme

L’Ademe veut acquérir des connaissances sur l’intérêt de l’agrivoltaïsme et créer un référentiel national. Elle participe à des expérimentations, dont le projet Cabanon dans les Bouches-du-Rhône, porté par la société Voltalia.
L’agrivoltaïsme est une technologie en vogue pour adapter les cultures à l’évolution climatique. Grâce à des panneaux mobiles, le système s’adapte au besoin d’ensoleillement ou d’ombrage de la plante. Si les attentes sont fortes, la technique a encore besoin de se confronter à l’échelle du terrain. C’est l’objectif du projet Cabanon, porté par la société Voltalia et présenté le 15 septembre à l’occasion du Space. Il s’étend sur 4,5 hectares à Saint Etienne du Grès dans les Bouches-du-Rhône, sur une production de salades. « L’exploitant voulait produire certaines variétés sensibles à la chaleur », explique Apolline Turnel, consultante agricole chez Voltalia.

Protéger…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil