Diversité végétale, portrait-robot d’une ferme optimale

Favoriser la diversité végétale, sur les parcelles cultivées et autour, est un moyen reconnu de faciliter la régulation des bioagresseurs. À partir de quand cette diversification joue clairement son rôle ? Une récente expertise scientifique collective menée par Inrae apporte des éléments de réponses, et révèle une marge de progression certaine pour la ferme France.
climat ; haie ; haies ; sysfarm ; CarbonFarm ; label bas carbone ; grandes cultures ; groupe scientifique ; diversité
La diversité végétale sur une exploitation prend diverses formes. L'expertise scientifique collective, Esco, menée par Inrae et dont la restitution était organisée le 20 octobre, a permis, entre autres enseignements, de définir le portrait-robot d'une ferme bien diversifiée. En s'appuyant sur la littérature scientifique, les experts d'Inrae en ont retenu les préconisations suivantes.

Mélanges variétaux

Les agriculteurs français pratiquant les mélanges variétaux en culture de blé, soit environ 15 % des surfaces, utilisent des compositions comprenant 2 à 3 variétés. Le niveau de diversité régulant efficacement les maladies se situe plutôt autour de 4 à 5 variétés.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil