Eco-régimes, la Cour des comptes veut des modalités d’accès « exigeantes et sélectives »

La Cour des comptes a publié, le 21 octobre, quatre notes sur les grandes politiques actuelles. L'une d'elles concerne l'agroécologie. L'instance y appelle à se saisir de l'opportunité de la prochaine Pac pour soutenir une ambition environnementale accrue. Elle plaide pour des conditions d'accès aux éco-régimes plus strictes.
Cour des comptes
« La nouvelle Pac doit être l’occasion de soutenir une ambition environnementale accrue entre 2023 et 2027, en se donnant des moyens suffisants, à partir d’une évaluation plus précise de ses impacts et de la définition d’objectifs clairs et mesurables, tout en veillant à une rémunération suffisante des exploitants. » Voilà la position affichée par la Cour des comptes dans une note publiée le 21 octobre. Le document souligne les efforts opérés depuis 2015 pour davantage prendre en compte l'environnement dans la Pac, mais note que les résultats escomptés n'ont pas été obtenu. Un constat qui rejoint…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil