Ecophyto Ile-de-France – Des indicateurs pour une action plus ciblée

Un bilan d’étape du réseau des fermes Dephy a été présenté lors du dernier Cros, le 22 mars 2013. Sur les 34 exploitations engagées au sein de trois groupes depuis 3 ans, sept systèmes de cultures sont restés très économes ou le sont devenus (IFT système de culture inférieur à 50% de l’IFT de référence régional) ; quinze se situent dans la frange -20 à -40 %, douze autres présentent des IFT proches de l’IFT de référence. Un travail de fond a été réalisé afin de mieux apprécier l’évolution d’usage des produits phytopharmaceutiques actuellement apprécié à partir de données dérivées du Rica (1). Un nouvel indicateur, dit de pression biotique, a été élaboré pour quantifier la pression des principaux bio-agresseurs des cultures, en relatif de l’année 2008 (données issues de la surveillance biologique du territoire). Avec des niveaux d’usage, respectivement de +1,9%, -4,8% et -2,9% en 2009, 2010, 2011 le potentiel de réduction aurait pu être davantage valorisé compte tenu d’une pression biotique inférieure à la référence 2008. « Ce n’est pas si simple et ces moyennes masquent des différences selon les familles de produits, indique Carole Foulon, chef de projet Ecophyto du SRAL Ile-de-France. L’usage des herbicides demeure l’enjeu principal sur notre région, car ce sont les produits que l’on retrouve de façon dominante dans les eaux. Les premiers résultats du réseau Dephy montrent que la réduction de leur utilisation apparaît techniquement plus difficile». Actions ciblées sur les ZNA La qualité de l’eau est une thématique essentielle en Ile-de-France, où 28 aires d’alimentations de captages contribuent à l’alimentation en eau potable des 12 millions d’habitants de l’agglomération parisienne. Les surfaces agricoles occupent 48 % du territoire et les zones urbanisées 21 %, dont un quart en parcs, jardins et espaces verts. «Au-delà des actions agricoles, nos efforts portent donc également sur les Zones Non Agricoles, avec un état des lieux des actions conduites sur ce secteur, la préparation d’un guide réglementaire destiné aux collectivités et le financement d’actions en direction des jardiniers amateurs». L’attribution des fonds dédiés à la communication Ecophyto en région, représentent en Ile-de-France 39 000€ pour les projets ZNA, soit 87% de l’enveloppe régionale 2013, ce qui illustre le dynamisme sur cette thématique.

  • Repères

150 BSV diffusés sur la campagne 2012-2013 ; 300 sites d’informations, 91 observateurs et 3200 destinataires (dont 1 200 communes ; 1 500 agriculteurs) également relayé par Arvalis, les chambres d’agriculture et la distribution agricole. Lettre Actuphyto (information mensuelle technique et réglementaire) diffusée à 3200 destinataires. Certiphyto : 34 structures de formation habilitées ; 8 809 certificats délivrés au 1er juillet. (1) Réseau d’Information Comptable Agricole

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

EMC2 valorise son capital social

9 décembre 2022
EMC2 a tenu son assemblée générale le 9 décembre. La coopérative a révélé le bilan de la campagne 2021/2022, en forte croissance. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe atteint 685 M€, en hausse de 23 %. Le chiffre d'affaires appro, en hausse de 37 %, est à 126 M€, dont 32,4 M€...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *