Ecoschemes, la Commission européenne précise les pratiques potentiellement éligibles

L'agriculture bio, la protection intégrée, l'intégration de légumineuses dans les rotations ou des mesures de bien-être animal pourraient faire partie des actions éligibles au ecoschemes, selon une note diffusée par la Commission européenne, le 14 janvier 2020.
Les ecoschemes, ou éco-régimes, sont un des points majeurs de la future Politique agricole commune. Alors que les trilogues entre les instances européennes sont encore en cours, la Commission européenne a diffusé, le 14 janvier, une première liste de « pratiques agricoles potentielles » qui pourraient être éligibles à ce dispositif. Les domaines concernés sont : l'agriculture biologique, la protection intégrée, l'agroforesterie, le bien-être animal, la haute valeur naturelle…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil