Égalim et BEA : mieux évaluer les conséquences de la mise en place d’abattoirs mobiles

Les sénateurs ont peu modifié le texte issu des États généraux de l’alimentation concernant le bien-être animal. Toutefois, dans le cadre de l’expérimentation sur les dispositifs d’abattoirs mobiles, les sénateurs ont retenu l’idée d’évaluer les conséquences sur le réseau d’abattoirs existant. L’amendement a été déposé par des membres du groupe socialiste et républicain, qui estiment que « la création d’abattoirs mobiles  est de nature à fragiliser les abattoirs de proximité existants. La préservation d’un réseau de proximité est un atout pour la qualité et la sécurité sanitaire, tout comme le respect du bien-être animal. » Un décret en Conseil d’État précisera les modalités d’application de l’article.
Les amendements sur l’encadrement du temps de transport ont été rejetés.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.