Elevage de porcs : le régime d’enregistrement se confirme

Le Gouvernement vient de décider, dans le cadre du « choc de simplification », la mise en œuvre d’un régime d’enregistrement pour les élevages de porcs, préconisé par le plan stratégique pour l’avenir de la filière porcine française présenté en avril. Il s’agirait de soumettre les installations comptant entre 450 et 2000 porcs à ce régime d’autorisation simplifiée, et non plus à celui des installations classées ICPE. « Même si cette mesure ne répond que partiellement à notre demande initiale d’harmonisation des seuils des installations classées au niveau des seuils européens, nous nous félicitons de ce premier pas vers la simplification des procédures administratives françaises lourdes et coûteuses que nous demandions depuis si longtemps », indiquent la FNSEA et la Fédération nationale porcine, FNP, dans un communiqué du 23 juillet. L’administration devrait prochainement engager la préparation des textes réglementaires de ce nouveau régime. « Nous resterons vigilants pour que cette phase de travail permette d’introduire de vraies souplesses et que le choc ne fasse pas flop », poursuit la FNSEA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *