Elicit Plant utilise les phytostérols pour concevoir des biostimulants

Après quatre années de recherche, Elicit Plant a annoncé la commercialisation imminente de solutions de biostimulants issues de phytostérols, qui permettent une plus grande résistance au stress hydrique. La société espère un rapide développement en France et à l’international.
elicit plant ; biosolution
L'équipe de recherche d'Elicit Plant devrait être rejointe par six employés d'ici 2022. © Marie Beaufils Durand / Elicit Plant
C’est au cœur d’une exploitation charentaise traditionnelle de 815 ha que le laboratoire d’Elicit Plant a vu le jour en 2017. Aymeric Molin, agriculteur et dirigeant d'Elicit Plant, a dédié 600 m² de sa ferme familiale à la recherche de technologies permettant aux plantes de s'adapter et d'anticiper le stress hydrique. Après quatre ans de R&D, la société va recevoir dans les semaines qui viennent les autorisations de mise sur le marché de ses premières solutions de biostimulants. Une unité de production industrielle sera installée prochainement au sein de l’exploitation avec le recrutement de six salariés d’ici…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

En mer Noire, le corridor d’exportation, prolongé de 120 jours

25 novembre 2022
  Le 17 novembre, le ministre ukrainien des Infrastructures a annoncé que l’accord, signé entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations Unies, pour exporter les céréales ukrainiennes via la mer Noire a été prolongé de 120 jours. La reconduction de ce corridor a rassuré les...