Emplois verts : un gisement en développement

Selon le rapport sur l’état de l’environnement en France tout juste publié par le ministère du Développement Durable, « L’emploi vert » se développe et apparaît comme un gisement potentiel. » En 2008, les éco-activités représentent près de 405 000 emplois en équivalent temps plein, soit 1,6 % de l’emploi total. L’emploi vert est en hausse rapide avec un taux d’évolution de 3 % en moyenne annuelle de 2004 à 2008 contre un peu moins de 1 % pour l’ensemble des branches. La croissance des emplois inhérents au développement des énergies renouvelables (+17,8 % par an environ) et à la gestion durable de l’eau (+5,9 % par an environ) est particulièrement soutenue. Côté formation, celles à thématiques environnementales sont relativement dynamiques mais, les conditions d’insertion sur le marché du travail apparaissent en demi-teinte. Selon le rapport, de 1997 à 2007, les effectifs inscrits dans ce type de formation ont crû de 3 % par an alors que les effectifs totaux inscrits en formation ne progressaient que de 1,1 % par an. En contrepoint, les jeunes issus de ces filières en 2004 ont mis plus de temps que la moyenne des autres diplômés pour accéder à l’emploi (4,8 mois contre 4 mois pour l’ensemble des formations). La durée de chômage moyenne sur la période 2004-2007 est également plus importante pour ces jeunes avec une durée de 8 mois contre 5,7 mois pour les autres diplômés. A moduler toutefois avec le niveau de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *