En 2020, la Cavac compte représenter 15 % de la production bio française

L’engagement de la Cavac dans l’agriculture biologique, débuté il y a une quinzaine d’année, s’intensifie, tant en amont qu’en aval. « Sur l’exercice 2017/18, le groupe a franchi le cap des 10 % de son chiffre d’affaires en lien avec la bio, présentait Jacques Bourgeais, le directeur général, lors de l’assemblée générale du groupe, le 14 décembre aux Sables d’Olonne (85). 36 781 tonnes collectées en bio en 2017, 44 000 t en 2018… nous visons 75 000 t pour la récolte 2019. Aujourd’hui, la Cavac représente 10 % de la production française en bio. En 2020, ce chiffre devrait avoisiner les 12 à 15 %. » Pour soutenir ce développement, le groupe mise sur les contrats avec ses adhérents, pour cinq ans, sur la diversification des cultures et n’hésite pas à investir dans des outils de stockage. Le groupe atteint d’ailleurs, toutes activités confondues, un niveau record d’investissements, à 27 M€.

Un pôle agro-industriel dynamique
L’importance de ses filières contractuelles, qui avoisinent 65 % des volumes produits, est pour Jacques Bourgeais « un atout pour palier la volatilité des cours sur certains marchés comme celui des céréales ». Si dans l’ensemble, les productions végétales se sont plutôt bien comportées lors de l’exercice précédent, le contexte reste plus délicat pour les activités animales. Les activités volailles et ovines restent les plus résilientes au plan des marges pour les éleveurs. « Quant au pôle agro-industriel de la Cavac, il continue à afficher de belles progressions, avec un chiffre d’affaires de près de 60 M€, indiquait Olivier Joreau, le DGA, dont 22,9 M€ pour Bioporc, 15,6 M€ pour Biofournil, 11,8 M€ pour Cavac Biomatériaux, 6,1 M€ pour Olvac, 2,4 M€ pour fertil’Eveil et 1,1 M€ pour Zen’Nature aux quels il faut ajouter les deux dernières acquisitions « Les p’tits amoureux » pour 3 M€ et Catel Roc, pour 1,3 M€ ».

Communiquer positivement sur toutes les agricultures
Pour conclure la table ronde sur le thème de la communication, Jérôme Calleau, le président, n’a pas hésité à rappeler l’importance de parler de son métier, tout le temps, à tout le monde, via les différents outils de communication. « Nous devons développer le bio, le local, mais attention à ne pas balayer les autres formes d’agriculture. La Cavac souhaite accompagner toutes les agricultures respectueuses de l’environnement et économiquement viables. Ne pas hésiter à dire plus haut, plus fort, plus souvent que nous pouvons être fiers de notre métier ».

Les chiffres de l’exercice 2017/18 – CA groupe : 952 M€, + 6,5 % (dont 10 % grâce au bio). Résultat net de 7 M€. CA coopérative : 748 M€. Répartition du chiffre d’affaires : pôle animal, 56,7 %, pôle végétal, 33,3 %, pôle agro-industriel 6,1 % et pôle distribution 3,9 %. Collecte 2017, 832 000 t. Collecte 2018, 745 000 t.

Autres articles du fil

Un nouveau directeur à la tête de Perriol-Jeudy

23 septembre 2021
Bruno Piquandet a pris la tête du négoce de pommes de terre Perriol-Jeudy le 1er juillet. Créée en 2017, par la fusion de l’activité plants de pommes de terre de Jeudy SAS et de Perriol SAS, cette structure fournit les professionnels et les amateurs en plants de pommes de terre et bulbes...