« En viticulture, la pulvérisation est mal maîtrisée », Corentin Leroux, Aspexit

La pulvérisation, mal appréhendée par un grand nombre de viticulteurs ? C’est le constat dressé par l’ingénieur agronome, Corentin Leroux, auteur d’une synthèse sur le sujet. Selon lui, les viticulteurs, mais aussi les personnes les accompagnant, sont encore trop peu formées à ces pratiques. Bien mises en place, ces dernières pourraient être un levier à activer pour atteindre les objectifs du plan Écophyto. Explications.
L’agro-équipement, un levier majeur pour répondre aux objectifs d’Écophyto dans la filière viticole française. C’est le titre d’un rapport rédigé par Corentin Leroux, ingénieur agronome, et fondateur de la société Aspexit, centrée sur la thématique de l’agriculture de précision. Fruit de plusieurs mois de travail et de près de 50 heures d’entretien avec des chambres d’agriculture, instituts techniques, constructeurs et ONG, le document dresse un portrait mitigé de l’état de la pulvérisation en viticulture : ces pratiques seraient peu maîtrisées par les viticulteurs, mais aussi les personnes les conseillant. Pourtant, selon l’auteur du rapport, la pulvérisation, mieux mise…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil