Engrais et protéines végétales, les mesures agricoles du Plan de résilience

Pour faire face aux conséquences de l'invasion russe de l'Ukraine, le Gouvernement a présenté, le 16 mars, un plan de résilience. Plusieurs mesures concernent le secteur agricole, et plus spécifiquement l'approvisionnement en engrais, la production de protéines végétales ou l'alimentation animale. Ces annonces ont été accueillies de manière plus ou moins favorable au sein du secteur agricole.
plan de résilience ; denormandie
Les annonces étaient très attendues par l'ensemble des secteurs d'activité. Comme l'avait indiqué Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 2 mars, un « plan de résilience », pour faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine, a été présenté le 16 mars par le Gouvernement. Rappelant qu'il n'y avait « pas de risque de pénurie en France », le ministre de l'Agriculture a néanmoins souligné l'existence de « plusieurs défis qui imposent des réponses fortes », à savoir : l'augmentation des prix de l'énergie et donc de celui des engrais, des cours mondiaux des…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil