Engrais, « Nous avons perdu la notion de réapprovisionnement et de nouvelle campagne »

Déjà fortement haussier l’an passé, le marché des engrais subit de plein fouet les conséquences de la guerre en Ukraine. Après une légère détente au mois de février, les prix ont fortement augmenté, et les disponibilités à venir sont incertaines. Face à ces risques de pénurie, les agriculteurs pensent déjà aux achats pour la campagne prochaine.
Campagne 2023 ; engrais
Les disponibilités en engrais pour la prochaine campagne sont incertaines. @ Nicole Cornec/Arvalis
Le début de la guerre a mis fin à la relative détente observée en février sur le marché de l'engrais, et aux premières offres pour la campagne 2023. Avec le retrait de nombreux fournisseurs, les prix se sont à nouveau emballés. « Deux fournisseurs biélorusses importent leurs engrais azotés en France, et nous ne pourrons pas compter sur eux, au moins pour cette année, déplore Pierre-Antoine Foreau, co-fondateur et directeur de ComparateurAgricole.com. Nous ne savons pas combien de temps la situation va durer, ni si les fournisseurs, sur place, continueront à produire des engrais. Quoi qu’il en…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil