«Une pause du Green deal pendant un an peut s’étudier », Thierry Pouch, APCA

À mesure que la guerre en Ukraine s’enlise, les alertes sur les risques d’une crise alimentaire se multiplient. Elles interrogent sur la poursuite du virage pris en matière de transition agroécologique, notamment dans l’Union européenne, avec le Green Deal, et en France. Trois questions à Thierry Pouch, chef économiste aux chambres d’agriculture.
Green deal
Thierry Pouch, chef économiste aux chambres d’agriculture

Référence agro : Que pensez-vous des débats actuels sur la poursuite ou l’aménagement de la mise en œuvre du Green Deal ?

Thierry Pouch : La guerre Russie-Ukraine a entraîné une guerre plus symbolique entre les partisans d’une suspension des mesures environnementales pour produire plus et ceux qui souhaitent poursuivre dans la voie du Green Deal. Pourtant, nous avons une obligation morale à aider les pays qui vont commencer à avoir le ventre creux. Je suggère de mettre à l’étude une mise entre parenthèses, pendant un an, du Green Deal. Certes, les stocks de céréales sont encore élevés : le rapport stock /…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil