Euralis (64) s’allie à Total pour valoriser le maïs et le chanvre en biomatériaux

La convention de partenariat date du 9 juin. Mais les deux acteurs, Euralis et Total, ne l’ont annoncé que le 11 juillet. L’idée est d’étudier puis de mettre en œuvre des projets innovants pour renforcer le développement régional du sud-ouest, via la recherche de synergies entre les besoins des adhérents d’Euralis et les activités industrielles de la plateforme Total de Lacq (64). Un axe de travail a déjà été identifié : la valorisation du maïs et du chanvre pour la fabrication de biomatériaux. « Les fibres de chanvre produites sur le site de défibrage d’Euralis, à Cazères (31) pourraient être incorporées par Total Petrochemicals pour produire des biopolymères », explique Christian Pèes, prédisent du groupe Euralis. A.G.

Les deux partenaires étudient aussi la possibilité de valoriser des sous-produits issus de la plateforme de Lacq. 15000 tonnes d’engrais solides pourraient ainsi, chaque année, être valorisées par les agriculteurs d’Euralis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *