Eureden bâtit une politique incitative sur les légumineuses

La coopérative bretonne Eureden entend développer ses surfaces en légumineuses, dans le cadre de son projet Prodici. Au programme : une politique incitative pour les agriculteurs, l’acquisition de données sur ces cultures, le renforcement des compétences des conseillers, des investissements et des partenariats. Explications avec Damien Craheix, consultant innovation à Eureden.
Damien Craheix, consultant innovation à Eureden, à droite.

Référence agro : Pourquoi avoir choisi de se lancer dans le projet Prodici ?

Damien Craheix : D’un côté, les Français refusent les OGM, plébiscitent le local et consomment moins de viande. De l’autre, les éleveurs cherchent davantage d’autonomie. Ces deux attentes entrent en cohérence avec la volonté d’Eureden de réduire son impact sur l’environnement. Nous allons tripler nos approvisionnements durables d’ici à 2030 et réduire nos importations de soja de 17,5 % à 10 % en alimentation animale. Ce plan, sur plusieurs années, s’inscrit dans une démarche constructive et évolutive. Tous les métiers sont à pied d’œuvre. Sept groupes de travail analysent…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil