Évaluation des pesticides, le point avec Roger Genet, directeur de l’Anses

Les exigences relatives à l’évaluation des risques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires ne cessent de se renforcer. Paradoxalement, les citoyens et consommateurs se montrent toujours plus méfiants. Entretien avec Roger Genet, directeur général de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail.
Référence agro : Pouvez-vous nous expliquer avec quelles données l’Anses réalise-t-elle et révise-t-elle les évaluations des risques relatives aux produits phytosanitaires ? L’Agence prend-elle en compte tous les nouveaux éléments de la littérature scientifique ? Roger Genet : L’Anses a trois métiers. Elle a un métier de recherche : nous produisons des données dans nos laboratoires en santé animale, en sécurité des aliments, en santé des végétaux. Nous en produisons également en finançant des études au travers du programme national de recherche environnement-santé-travail, avec un appel d’offres annuel. Nous avons par exemple, cette année, financé des études sur les SDHI. Le deuxième métier est…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil