Export : en hausse pour les orges mais pas pour le blé selon France Agrimer

Face à un essoufflement de l'offre de la Mer Noire et d'un prix compétitif, le conseil spécialisé céréales de France Agrimer du 14 décembre a rehaussé les prévisions d'exportation des orges françaises de 300 000 tonnes par rapport au mois dernier.  Le volume total exporté sur la campagne atteindrait ainsi 1,7 Mt. Les exportations de blé à destination de l'Union européenne sont revues à la baisse par rapport au mois dernier, à 6,1 Mt (- 165 000t). En cause : la concurrence des pays baltes en céréales fourragères. Les prévisions d'exportation à destination des pays tiers se maintiennent à 4,7 Mt. Le marché algérien pourrait devenir plus concurrentiel si l'Argentine se positionne sur la deuxième moitié de l'année. Tout dépendra des coûts de fret maritime. Les utilisations de blé par la meunerie sont revues à 4,8 Mt (- 125 000t) par rapport au mois de novembre. A l'inverse, les prévisions d'incorporation de blé par les fabricants d'aliments du bétail sont de nouveau révisées à la hausse à 5,5 Mt, soit 100 000 tonnes. Un volume qui correspond à la baisse des prévisions du maïs à destination de l'alimentation animale, celui-ci étant plus cher et moins protéiné que le blé. Les prévisions de ventes du maïs vers l'Union européenne sont révisées à 4,5 Mt (- 265 000 tonnes par rapport au mois dernier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *