Fertilisation phosphatée, Arvalis cherche des agriculteurs en bio

Dans le cadre du programme de recherche Phosphobio, piloté par Arvalis ur le phosphore, l'institut technique a lancé un appel le 4 mars pour trouver 200 parcelles cultivées en bio. Le but est de mettre au point une méthode de calcul du bilan phosphore adaptée à l’agriculture biologique.
Trèfles en fleur
Trèfles en fleur © DR
Lancé en 2020 pour une durée de quatre ans par Arvalis et de nombreux partenaires, Phosphobio, un programme de recherche sur le phosphore, bénéficie du soutien du Casdar, géré par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Dans ce cadre, l’institut technique a lancé un appel, le 4 mars, pour trouver 200 parcelles cultivées en agriculture biologique.

L'enjeu de la fertilité phosphatée

Celles-ci permettront de créer un observatoire, réparties…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil