Filière œufs sans abattage, coopératives locales : Monoprix renforce ses engagements pour le bien-être animal

Une gamme de poulets en rôtisserie bio, des œufs issus d’une filière sans abattage, ou encore la suppression du poulet à souches rapides de sa marque distributeur. Ce sont les nouveaux engagements en faveur du bien-être animal annoncé par Monoprix, le 7 décembre 2018. Depuis le 1er octobre, l’enseigne propose déjà des poulets pour sa marque propre ayant bénéficié de 56 jours de croissance, contre 39 jusqu’alors, sans antibiotiques. 

Collaboration avec des coopératives locales

Parmi ses nouvelles actions, Monoprix lance le premier poulet en rôtisserie bio, élevé selon un cahier des charges strict rédigé par la marque : élevage en plein air pendant au moins 81 jours, pas de traitement antibiotique, nourri sans OGM (< 0,9 %), origine France, et emballage composé d’un sachet papier au lieu d’une coque en plastique, dans la mesure du possible. Pour cette gamme, Monoprix explique travailler avec un fournisseur situé dans le Sud-Ouest, organisé en filière totalement intégrée et collaborant avec des coopératives locales.

Une filière œuf sans abattage

Monoprix a également noué un partenariat avec la société Poulehouse, lancée en février 2017 et promouvant une filière œuf sans abattage des poules pondeuses. Ces dernières évoluent en plein air selon une conduite d’élevage biologique. Les œufs sont vendus un euro l’unité, soit deux fois plus cher que le prix moyen du marché. « Qu’une grande marque comme Monoprix s’engage ainsi en diffusant nos œufs est très positif. C’est la première à le faire à un niveau national », se réjouit Sébastien Neusch, directeur général et co-fondateur de Poulehouse. La marque revendique un million d’œufs vendu depuis son lancement.

Autres articles du fil