Filière porc : des échanges soutenus entre les structures de l’Ouest

« Il n’y a pas d’alliance qui se prépare », précise Didier Moulin, le directeur de l’union de coopératives Arca. Nous l’avons interrogé suite à la rumeur d’une éventuelle union entre sa structure et la Cooperl (22), le premier groupement porcin français. « Dans le contexte d’une crise porcine catastrophique, de mise en place d’une interprofession, il est évident que nous échangions, que nous prenons des positions communes. Cela a toujours été l’état d’esprit d’Arca, fruit du rapprochement d’Arco, de Terrena et de Porcial, ajoute Didier Moulin. Les administrateurs des structures ont toujours voulu apporter des réponses cohérentes de la profession. Nos discussions avec la Cooperl ne sont pas exclusives. Nous dialoguons aussi avec d’autres structures. »
J.-F.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *