Filières, semences, nouvelle union d’achat, la CAC 68 maintient le cap

Si la Cac 68 a battu des records de rendements et de chiffre d’affaires en 2021/2022, la récolte qui vient de se terminer a, elle aussi, été satisfaisante. La coopérative poursuit ses projets de filières pour le blé dur et le soja, en production de semences et réorganise son approvisionnement en intrants, via la création d’une nouvelle union.
Cac 68
Lors de l'assemblée générale, le 9 décembre, la CAC 68 est revenue sur les valeurs de la coopérative. © Cac 68
La 9 décembre, la Coopérative agricole de céréales, Cac 68, célébrait à l’occasion de son assemblée générale ses 75 ans. Une journée pour également tirer le bilan d’une campagne 2021-2022 qui a battu tous les records. De rendements, d’abord, en raison d’excellents résultats en maïs, la culture principale de la Cac, mais aussi de chiffre d’affaires et de redistribution. « Nous avons redistribué plus de 2 M€ sur l’exercice, confie Jean-Michel Habig, président de la coopérative, à Référence agro. Cela représentait plus de 8,5 € à la tonne en fin de campagne. »

Une bonne récolte de maïs en 2022…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil