Foire de Chalons-en-Champagne, les distributeurs à la rencontre de leurs publics

Au milieu de stands très grand public, les espaces occupés par Vivescia, Acolyance et Soufflet Agriculture tentaient de concilier messages pédagogiques et relations avec les nombreux agriculteurs visiteurs de la Foire de Chalons en Champagne, du 31 août au 8 septembre.

Emmanuel Pillière, responsable de région chez Soufflet Agriculture (à droite sur la photo), pour la région couvrant la Marne, anime aujourd'hui une équipe de huit techniciens et dispose de 14 points de collecte. Le stand a pris de l'ampleur cette année. « Une façon de marquer notre présence dans la Marne. Nous progressons de 10 à 12 % par an », précise-t-il. Un bon bout de chemin a été parcouru depuis la reprise en 2005 des Ets Bauban, qui collectaient 50 000 tonnes. Soufflet Agriculture a réalisé sur la dernière campagne une collecte de 140 000 tonnes et vise les 160 000 t pour celle à venir. Avec un chiffre d'affaires phytos de l'ordre de 10 % sur le département.

Respect'in, marque de l'agriculture durable lancée en février par Vivescia, était le point d'orgue de la série de stands destinés au grand public. Les enfants étaient conviés à noter leurs vœux sur un arbre à souhait (notre photo).
Le site www.respectin.com a reçu 800 000 visiteurs uniques à ce jour. Les visiteurs sont conviés à rencontrer via internet des agriculteurs répondant à un cahier des charges strict. Il s'enrichit pour la récolte 2014  d'un 8e volet, portant sur la santé des agriculteurs. Reste maintenant à valoriser la première collecte réalisée cette année par les 200 agriculteurs qui se sont inscrits dans la démarche. « La récolte a été isolée. Respect'in répond à l'attente d'un marché émergeant. Nous allons continuer à communiquer en direction des consommateurs et vers les clients industriels », précise Régis Mérand, directeur projet Vivescia.
L'allée dédiée à Vivescia visait à installer la notoriété du groupe régional, dont l'identité a été revue   finalement il y a moins de deux ans.

Acolyance mettait pour sa part l'accent sur les métiers de la coopérative, avec quatre personnages, du chef de silo au conseiller culture, en passant par le vendeur de céréales et le responsable des transports.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *