Fongicides blé, le biocontrôle de mieux en mieux installé en T1

Sur le terrain, le constat est clair : le T1 fongicide, sur blé, est en pleine évolution. Sans aller jusqu'à prôner l'impasse, les prescripteurs et conseillers suggèrent de remplacer les solutions de synthèse par du biocontrôle. Firmes et distributeurs témoignent de cette évolution.
T1 ; blé ; fongicides
Crédit photo : Arvalis-Institut du végétal
« Les variétés sont globalement plus résistantes aux maladies ciblées par le T1 fongicide sur blé. Et comme ce fut le cas cette année, le climat retarde les invasions de pathogènes, de fait, le T1 n'est plus systématique. » En deux phrases, Fabrice Verlet, responsable production végétale chez 110 Bourgogne, résume une tendance de fond. Ces dernières années, les pertes évitées par le T1 sont limitées, selon certains opérateurs, dont Arvalis-Institut du végétal, qui invitent à faire évoluer les stratégies fongicides. Selon l'institut technique, le gain de rendement d'un T1 se limite à 1,8 q/ha. Dans les…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil