Fongicides blé, vers la fin du T1 ?

L’an passé, avec une pression maladie faible, une utilisation croissante des variétés de blé tendre résistantes et des modèles de prévision, la proportion de T1 a baissé de 30 %. Pour les ingénieurs d’Arvalis-Institut du végétal, ce premier traitement ne devient plus un passage obligé. La gestion des résistances reste en revanche toujours un sujet d’actualité.
“Le T1 n’est plus obligatoire, sauf si le modèle de prévision le recommande ou si la rouille jaune apparaît de manière précoce”, a souligné Jean-Yves Maufras, ingénieur chez Arvalis-Institut du végétal, lors d’une e-conférence de presse organisée le 3 novembre 2020. En 2020, la proportion de T1 a diminué de 30 % par rapport à 2019, après avoir déjà connu une baisse de 16 % par rapport à 2018. Ainsi, seulement 1,9 million d’hectares de blé tendre a reçu un T1 en 2020, contre 3,2 millions en 2018. Les raisons ? Une utilisation croissante des modèles de prévision ainsi que…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil