Foodwatch dénonce les prolongations d’autorisation de pesticides

Selon Foodwatch, 30 % des substances actives phytosanitaires approuvées dans l’Union européenne bénéficient actuellement d’une prolongation d’autorisation en raison d’un retard de réévaluation. L’association de défense des consommateurs dénonce cette faille réglementaire et appelle à une réforme des procédures d’homologation.
Règlement Sur ; prolongation ; pesticides
Les critiques relatives à l’évaluation des pesticides se multiplient. Dernière en date, celle de Foodwatch qui, dans un communiqué daté du 14 décembre, dénonce les prolongations de période d’approbation de substances actives. Ces prolongations ont lieu lorsque l’évaluation relative à la demande de renouvellement d’une substance risque de ne pas être finalisée avant l’expiration de son autorisation. La récente prolongation du glyphosate n’est pas un cas unique. Selon l’étude de l’association de défense des consommateurs, sur les 455 substances actives actuellement autorisées dans l’Union européenne, 135, soit plus de 30 %,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil