FranceAgriMer liste les impacts du conflit en Ukraine sur les marchés

Au Sia, le 28 février, FranceAgriMer a, par la voix de Jean-François Loiseau, le président de la commission International, évoqué les enjeux et les risques de la guerre en Ukraine pour le marché des grandes cultures. La liste est, malheureusement, déjà longue.
ble ; de sangosse ; Marc Fesneau
Si aucune pénurie de grains n’est à craindre pour l'heure en France, d’autres conséquences du conflit en Ukraine sont d’ores et déjà envisageables. Hausse des prix du pétrole, du gaz, des engrais, impact sur l’offre et la demande mondiale en blé, maïs, orge et huile de tournesol, hausse du prix des matières premières agricoles avec, à la clé, une insécurité alimentaire pour de nombreux pays (Tunisie, Liban, pays d’Afrique Sub-Saharienne), impact important sur les coûts de production en nutrition animale (tourteaux), un choc sur le marché des engrais... Sans oublier une insécurité juridique sur les contrats et un retour possible…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil