Glyphosate, la Commission de déontologie appelle à davantage d’impartialité

La Commission nationale de déontologie et des alertes en santé publique et environnement s’est emparée des controverses relatives au processus d’évaluation du renouvellement de l’autorisation du glyphosate. Elle recommande, dans un avis, la constitution d’un panel international de personnalités indépendantes spécialistes de la déontologie de l’expertise scientifique. Objectif : accroître la confiance des citoyens.
glyphosate
La Commission nationale de déontologie et des alertes en santé publique et environnement (cnDAspe) a publié, le 10 janvier 2022, un avis sur les conditions de la confiance des citoyens vis-à-vis du processus d’évaluation du renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe. Car les controverses sur la question ne manquent pas. Cette commission, chargée par la loi de veiller à la déontologie de l’expertise scientifique et technique en appui aux actions et politiques publiques en matière de santé et d’environnement, se dit consciente de « l’importance d’accroître la confiance des citoyens…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil