Glyphosate, les futures conditions d’emploi sont dévoilées

L’Anses a publié, le 9 octobre 2020, les résultats de son évaluation comparative avec les alternatives non chimiques disponibles. Les usages seront désormais restreints aux situations où l’herbicide n’est pas substituable. Les doses maximales d’utilisation sont également réduites.
glyphosate

Afin de répondre à la volonté du Gouvernement de sortir du glyphosate, l’Anses avait lancé en novembre 2018 une évaluation des alternatives non chimiques au glyphosate. Les résultats, qui portent sur les grandes cultures, la viticulture, l’arboriculture et la forêt, ont été publiés le 9 octobre 2020. Ils déterminent les futures conditions d’emploi des produits phytosanitaires contenant la substance active : seuls les usages non substituables et les situations d’impasse, restent autorisés.

Retraits d’usages et réductions de dose

Comme annoncé par le…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil