Grandes cultures, le surcoût lié à l’arrêt du glyphosate pourrait atteindre 80 €/ha

Sans glyphosate, les exploitations de grandes cultures verraient leurs charges augmenter de 4 €/ha pour les situations en labour systématique et jusqu’à 80 €/ha pour celles en semis direct. Telle est l’une des conclusions de l’analyse économique menée par l’Inrae et publiée le 9 juin 2020. Le surcoût des alternatives à l’utilisation de la molécule est lié aux stratégies de travail du sol.
Après l’évaluation économique conduite sur les alternatives au glyphosate en viticulture et en arboriculture, l’Inrae s’est penché sur les grandes cultures. Ce travail a été réalisé à la demande du Premier ministre et des ministres de l’Agriculture et de la Transition écologique et solidaire dans le cadre du plan de sortie du glyphosate. Il pourrait aider le Gouvernement à identifier les usages pour lesquels l’utilisation de la molécule resterait autorisée entre 2021 et 2023.

Surcoût dépendant du travail du sol initial

De part leurs…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil