Grandes cultures, les rotations longues du projet Syppre s’adaptent à l’actualité

En 2015, l'ITB, Arvalis-Institut du végétal et Terres Inovia lançaient Syppre, programme visant à tester des rotations déployées sur dix ans. Au fil du temps, le projet a dû être adapté à un contexte mouvant et à certains imprévus, imposant de l'agilité aux trois instituts, qui réussissent toutefois à garder le cap, comme l'explique Rémy Duval, de l'ITB, à Référence agro.
Syppre
Le projet Syppre planifie des rotations sur dix ans en grandes cultures (crédit Syppre).
C'est le jeu des programmes déployés sur un temps long. Le programme Syppre, imaginé en 2014 et lancé en 2015, rassemble l'Institut technique de la betterave (ITB), Arvalis-Institut du végétal et Terres Inovia autour de rotations déroulées sur dix ans. Cinq sites aux propriétés pédoclimatiques typiques sont suivis, de front, par les trois instituts. Syppre, acronyme de systèmes de production performants et respectueux de l’environnement, a atteint son rythme de croisière, avec quelques beaux succès. Sur le site de Champagne, par exemple, les conduites de culture en maximisant les interventions de désherbage mécanique, ou…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil