Green deal, les études pessimistes sur l’agriculture s’accumulent

L'inquiétude quant à l'absence d'étude, de la part des instances de l'UE, pour évaluer l'impact du Green deal sur l'agriculture européenne, monte en flèche. Cette lacune est exacerbée par la parution de plusieurs études commandées par des acteurs agricoles, toutes pessimistes pour le secteur, augmentant la pression sur les épaules de la Commission.
Tournesol ; études
Si la Commission européenne souhaitait réellement passer sous silence la publication de l'étude du JRC, centrée sur les conséquences du Green Deal pour l'agriculture, on peut désormais considérer la tentative comme ratée. La DG Agri s'est d'ailleurs défendue, par la voix de son directeur général adjoint, Tassos Haniotis, d'avoir eu cette intention. Ce dernier s'exprimait, le 11 octobre, devant la commission agriculture du Parlement européen. Quoi qu'il en soit, la crainte de dégâts collatéraux du Green deal pour le secteur agricole n'a jamais été aussi vive, et la nécessité de mieux estimer ces dégâts,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil