Grenelle et CTPS – Le point pour la section céréales à paille

En lien avec le Grenelle de l’Environnement, les règles d’inscription des variétés vont devoir évoluer pour sélectionner des génétiques moins gourmandes en intrants. Chaque filière s’y prépare. Nous l’avons vu avec les betteraves (cf notre lettre du 12 juillet). Le point cette semaine sur la section céréales à paille où le « bas niveau d’intrants » est testé.

« Un nouveau protocole d’expérimentation est en cours d’évaluation pour le blé tendre, explique Aurélie Mailliard, secrétaire technique adjointe pour la section céréales à paille du CTPS. Ces essais concernent les récoltes 2009 et 2010 : les résultats ne devraient pas être connus avant le début de l’année prochaine. En plus des traditionnelles modalités « traitées » et « non traitées », toutes les variétés en cours d’inscription – 90 en 1ère année 2008/09 et 55 en 2e année 2009/2010 – ont subi la modalité « bas niveaux d’intrants » ». Celle-ci implique une réduction de la dose de semis de 30 %, une diminution de la dose totale d’azote également de 30 %, pas de régulateur de croissance et aucune protection fongicide. L’intérêt est double. Comparer ce protocole à celui non traité pour identifier les éventuelles différences de comportement des variétés et tenter de les comprendre. Mais aussi, évaluer le gain ou la perte d’information sur le comportement des variétés vis-à-vis des facteurs limitant qu’apporterait cette nouvelle modalité. En fonction des résultats de cette évaluation, il n’est pas exclu que ce protocole « bas niveaux d’intrants » intègre, à moyen terme, le règlement technique d’inscription. A.G.

Indépendamment de cette évaluation, une expérimentation « bio » a également été mise en place en 2009 pour deux variétés de blé tendre, revendiquant une adaptation à ce type de conduite. Parallèlement à l’expérimentation classique « traité » et « non traité », un réseau d’essais a été mis en place avec le concours de l’ITAB pour évaluer le comportement de ces deux variétés en conduite d’agriculture biologique. Cette expérimentation fera également l’objet d’une évaluation fin 2011, tant au niveau de l’inscription ou non de ces deux variétés qu’au niveau de la faisabilité et la pérennité technique de ce type d’expérimentation.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *