Grippe aviaire, le marché des engrais organiques menacé

L’épizootie de grippe aviaire menace le marché des engrais organiques. En effet, les fientes constituent une matière première essentielle dans la constitution de fertilisants. Si les régions fortement touchées par l'influenza aviaire sont peu exportatrices d’engrais, la Bretagne est scrutée de près par les fabricants, et les impacts se font déjà sentir sur le terrain.
Alors que la grippe aviaire s’étend de façon exponentielle dans le Sud-Ouest de la France, le poids de cette épizootie sur le marché des engrais organiques reste inconnu. « Les régions qui sont fortement touchées par l’épizootie ne sont pas des régions très exportatrices de fientes, indique Laurent Largant, directeur d’Afaïa. L’impact est fort, localement, mais ne déstabilise pas, pour l’instant, le marché national. »

Une baisse de 40 à 50 % des volumes en un an

Terrial est particulièrement concerné par la situation. Ce producteur d’engrais organiques, dont les activités sont situées à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil