Herbicides betteraves non conformes, les négociations avec Adama se poursuivent

La filière betteraves, impactée par des lots non conformes d’herbicides commercialisés par Adama, est toujours en discussion avec l’agrochimiste pour être indemnisée. Entre hectares détruits, phytotoxicité et réorientation de certains volumes vers le bioéthanol, les préjudices s’accumulent.
Betterave ; eolienne ; haies ; Adama
“De mémoire de betteravier, c’est la première fois qu’une telle situation arrive”, souligne Cyril Cogniard, président de la CGB Champagne-Bourgogne. Suite à deux lots non conformes de l’herbicide Marquis d’Adama, dont une partie avait déjà été commercialisée et appliquée dans la Marne, les Ardennes, l’Aube et l’Aisne, la DGAL a demandé la destruction des parcelles de betteraves traitées, “en raison d’un risque consommateurs non exclus”. Ces lots…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil